Grandissons visite le musée Mundolingua à Paris

[ A+ ] /[ A- ]

Par Lise

SAM_8166

En arrivant, une porte minuscule entr’ouverte sur une rue grise, on se demande même si on est à la bonne adresse. Timidement, on pousse le battant de verre pour pénétrer dans une entrée exiguë dans laquelle vous accueille une jeune femme avenante, qui vous munit d’un casque audio et vous fournit les explications nécessaires à la visite. Chaque écran que vous allez croiser est muni d’une prise jack multiple à laquelle vous pourrez brancher votre casque pour de plus amples explications, et, très important, la salle du rez-de-chaussée n’est pas seule, il faudra garder du temps pour celle du sous-sol, qui est bien plus vaste. Alors, on pénètre dans cette première salle, déjà grande tout de même, et surtout richement aménagée. Tout le musée unit une atmosphère chargée de boiseries, de vieux meubles, de voûtes et de poutres qui évoque une sorte de grenier désuet et magique, à ses dizaines d’écrans tactiles, pour notre plus grand plaisir.

Comme sorti d’une grande caisse de bois ouverte autour de lui, chaque écran détaille un thème précis.

Le rez-de-chaussée est dédié au langage et à ses définitions. Qu’est-ce que le langage ? Quelles formes prend le langage humain ? Comment fonctionne la phonétique ? Qu’est-ce que la syntaxe ? Comment s’articulent les langues ? Quelle est la part des gestes et expressions dans la communication ?… Autant de questions qui trouveront des réponses détaillées à travers des textes, des vidéos, et des jeux de manipulation.

Une arrière-salle présente l’apprentissage du langage, son lien avec le cerveau, l’enseignement des langues secondes, et les pathologies qui peuvent y être liées.

Le sous-sol est quant à lui destiné à l’histoire des langues du monde. Mythes et origines, langues, religions et sociétés, les différentes écritures, y sont détaillés. La deuxième partie de cet espace, enfin, décline les mots à la marge, codes, humour, jeux de mots, proverbes…

 SAM_8177 - Copia SAM_8197

Ce musée est véritablement un trésor pour tous. Stella, 2 ans, y a passé une heure à manipuler les cubes servant à symboliser les éléments de la syntaxe, à toucher les écrans, et à manipuler les quelques jeux de sociétés proposés en fin de visite. Bon, concrètement, je le recommande davantage à partir de 5-6 ans tout de même. Pour les personnes fatiguées ou âgées, il est tout à fait adapté, puisque la majeure partie de la visite s’effectue assis devant les écrans. La visite se décline sur autant de niveaux qu’on le souhaite, de la découverte jusqu’à l’approfondissement, y compris pour les professionnels. J’ai envie de conseiller de prévoir d’y passer une bonne demi-journée ou d’y retourner plusieurs fois, pour ne pas ressortir frustré de tout ce qu’on n’a fait qu’entrevoir.

Pour la petite anecdote, il y avait juste devant moi un jeune d’environ 14 ans accompagné d’une femme qui pouvait être son éducatrice ou son orthophoniste. Ils sont restés plus d’une heure. J’entendais parfois le garçon s’écrier « ah ! ouais, c’te langue-là, j’lai déjà entendu parler ! », ou « Genre, c’est trop comme ça qu’on parle, nous ! » Il a terminé sa visite en disant « j’étais jamais allé dans un endroit comme ça qui fait réfléchir. » Et à la question de son accompagnatrice qui lui demandait si cela lui avait plu « Ouaich. Tranquille. Ca gère… » Eh oui, il y en a vraiment pour tout le monde, dans ce lieu dédié à la communication !

Enfin, la visite pourra, après qu’on ait croisé le rouleau de papier hygiénique illustré de mots croisés, s’achever par un petit tour aux toilettes, face auxquelles une plante en plastique vous enjoindra de lui adresser de la parole. Pour voir…

http://www.mundolingua.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.