Archives du blog

Caresse la cheville, et le bébé s’endormira !

 Par Andrea

IMG_3557

D’habitude, c’est vrai, c’est plutôt Maman-loutre qui couche bébé-loutre. Une routine prise vers les débuts de bébé, et qui fonctionne trop bien pour être changée volontairement.

Mais il y a des soirs où ma femme n’est pas là… – enfin, des soirs où le sein de ma femme n’est pas là-et où je reste seul avec la petite loutre. Que faire ?

Option 2 : ne jamais rester seul avec bébé qui ne dort pas… mais quel dommage, pensé-je depuis que j’y ai goûté !

Option 1 : attendre que le sein rentre à la maison en gardant bébé éveillée. Mais mon orgueil de père m’encourage à montrer que je peux être aussi celui qui endort !

Mais que fais-je, alors ?

Après lui avoir donné son bain habituel et avoir joué avec elle au bateau (mais pas trop, pour ne pas que nous nous excitions trop avant de dormir), puis lu une petite histoire, nous allons tous les deux dans nos lits, elle le sien et moi le mien, collés l’un à l’autre, et nous nous allongeons. Alors arrive le moment critique où je dis « Stella, maintenant, il faut dormir ! » Alors, elle regarde autour d’elle, elle trouve son doudou, mais… pas son sein. Brusquement, elle commence à pleurer, désespérée.

Doucement, je l’aide à se rallonger et je commence à lui caresser le visage, en chantant ou en lui parlant doucement pour lui dire que je suis près d’elle et que je resterai avec elle jusqu’à-ce qu’elle s’endorme. Peu à peu, je descends,  lui fais de petits cercles sur le ventre, puis les jambes, et jusqu’aux pieds.

Normalement, ses pleurs s’estompent peu à peu, mais à peine j’interromps mes caresses, elle reprend ma main pour que je continue. Puis, ses sanglots cessent, et elle s’endort, ce que l’on remarque à ses ronflements. Je lâche alors sa cheville, et, sur la pointe des pieds et sans bruit, je quitte la chambre – en souhaitant que le chat n’arrive pas en miaulant, ce qui ne manquerait pas de faire recommencer le processus da capo.

Total du temps nécessaire en moyenne : 20-40 minutes, que je passe près d’elle, lui parlant, m’endormant un peu moi aussi. (Mais il faut bien admettre que son temps d’endormissement en tétant n’excède pas 10 mn…)

Morale de l’histoire : endormir ma fille est possible, agréable par l’échange et nous permet de passer un beau moment ensemble, mais… ça prend du temps !

Amélioration possible : me faire installer une paire de seins !

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.