Les perles d’eau

[ A+ ] /[ A- ]

Par Fred

Nous avons reçu les perles d’eau que j’ai commandées il y a quelques jours. Leur usage premier est de servir à conserver les fleurs dans un vase, c’est décoratif, mais pas chez nous.

Ça se présente comme de petites perles minuscules, que l’on doit mettre dans l’eau durant quelques heures pour que ça devienne de belle billes translucides à la texture gélatineuse.

1 2

Je les ai données à Chacha (3 ans et demi) alors que je venais de les mettre dans l’eau et elle a pu les voir gonfler et devenir translucides ça lui a beaucoup plus. Elle les touchait régulièrement pour vérifier qu’elle devenaient de plus en plus molles, gélatineuses et grosses.

Une fois prête elle a mis sa main jusqu’au fond du pot, et m’a dit « ça fait peur mais j’aime bien », c’était bien parti !

3

Ensuite, elle s’en est servi pour transvaser, et faire des expériences que je n’ai pas bien comprises. Elle s’est beaucoup amusée, et aime bien reprendre le pot régulièrement pour faire « des gâteaux et jouer avec ».

4 5 6

Activité perle d’eau validée. A chaque fois qu’elle y joue ça dure en moyenne 30 minutes.

{ Un commentaire ? }

  1. nathalie.avignon

    Je retiens dans ton texte, c’est le paragraphe suivant: « Dans la plupart des performances, la différence entre hommes et femmes est très petite en comparaison avec l’éventail des performances à l’intérieur de chaque sexe. »
    C’est sans aucun doute là qu’il faut travailler pour que chacun de nos enfants réalise son plein potentiel, quel qu’il soit. Nous ne sommes pas aidés. Chez Auchan près de chez moi, au dernier Noel, il y a avait une allée marquée en bleu « jouets pour garçons » et une autre marquée en rose « jouets pour fille ». Quel scandale ! Alors quand on nous parle d’inné, je me dis qu’on se moque de nous. Moralité : surtout n’emmenons pas nos enfants dans les supermarchés à Noel.

  2. sara

    Merci beaucoup Lise pour cette analyse!
    J’ai une fille de 3 ans non scolarisée et un garçon de 1 an et demi qui n’a jamais été gardé. Il porte quelques vêtements roses ou violet de sa sœur et j’ai remarqué qu’il développe une forte attirance pour cette couleur…
    Alors moi, je retiens ce passage : « à la naissance, le cerveau des enfants est si malléable que d’infimes différences peuvent s’amplifier au cours de l’enfance, lorsque les parents, les professeurs et les pairs, ainsi que notre culture au sens large, sans même s’en apercevoir, renforcent les stéréotypes masculins/féminins. »
    Puisque ma fille dit : « le rose c’est pour les filles et le bleu c’est pour les garçons. » Et ni son père, ni moi même n’avons dit cela, ni fait cela. Les enfants cherchent à s’identifier mais selon moi je préfère qu’elle s’identifie selon plus de critères que seulement fille ou garçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.