Archives du blog

La Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté (SMAR) en 2015 chez Grandissons

Du 18 au 25 mai, nous vous avons préparé de belles choses avec le CDAAD.

slide4

Sur le site du CDAAD : http://cdaad.org/smar-2015/

Le communiqué de presse : communique_smar

Notre programme :

Mardi 19 mai : diffusion du film « Maïeuticiennes »

Maieuticiennes

Voir la bande-annonce :

L’événement sur notre agendahttp://grandissons.org/?tribe_events=projection-du-film-les-maieuticiennes

Mercredi 20 mai : pique-nique du mercredi sur le thème de la naissance

L’événement sur notre agendahttp://grandissons.org/?tribe_events=le-pique-nique-du-mercredi-smar

Vendredi 22 mai : apéro-débat au Court-Circuit Café en présence de Frédérique Horowitz, qui vient présenter et dédicacer son livre « Fronts de mères ».

10985241_496892293799912_1243135636664540388_n

L’événement sur notre agendahttp://grandissons.org/?tribe_events=apero-debat-smar

Samedi 23 mai : Papotons (le café des parents à Cagnes) sur le thème de la naissance. Laurianne Sally, monitrice de portage, avec un atelier de portage spécial nouveaux-nés.

L’événement sur notre agendahttp://grandissons.org/?tribe_events=papotons-chez-grandissons-9

SMAR2015

 smar_programme

La Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté (SMAR) en 2014 chez Grandissons

slide3

 Giving birth is empowering!

 

A l’occasion de la 10ème édition de la SMAR qui aura lieu du 19 au 25 mai 2014, nous vous avons préparé plusieurs événements à Nice et à Cagnes-sur-Mer !

 

1) Le jeudi 22 mai de 18h à 20h, une table ronde réunissant parents, futurs parents et quelques professionnels de l’accouchement physiologique : Floriane Zitouni (doula), Alexandra Ballada et Marie Lalanne (sages-femmes) seront présentes. Ce sera l’occasion pour chacune et chacun de s’exprimer sur la question de l’accouchement respecté (Entrée libre).

Lieu : salle des association de la bibliothèque Raoul Mille (ancienne gare des chemins de fer de Provence), arrêt de tram Libération à Nice. Renseignements : par e-mail grandissons at free.fr et sur l’agenda.

 

2) Le vendredi 23 mai à 15h, nous vous proposons la projection de l’excellent film documentaire de Céline Darmayan sur l’accouchement naturel : « Entre leurs mains ». Le film sera suivi d’un débat en présence de sages-femmes. Tarif unique : 5€ (ouverture de la billetterie à 14h30).

Lieu : Cinéma Espace Centre, 5 avenue de Verdun à Cagnes-sur-Mer (10 minutes à pieds depuis la gare SNCF et 12 minutes de trajet Nice-Cagnes en train)

La bande-annonce :

Entre leurs mains – Bande-annonce from cinetik asbl on Vimeo.

Suivre l’événement sur Facebook.

 

3) Le samedi 24 mai, de 10h à midi, un café des parents, « papotons chez Grandissons » pour discuter entre parents et futurs parents sur les questions de naissance et d’accouchement respectés.

Lieu : quartier de la gare à Cagnes-sur-Mer. Plus d’infos ici : http://grandissons.org/?page_id=497 et l’événement sur Facebook.

 

4) Le samedi 24 mai, à partir de 15h, nous serons aux côtés du Collectif de Défense de l’Accouchement à Domicile lors du rassemblement sur la place Masséna à Nice. Nous défendons le droit des futurs parents à avoir le choix pour la naissance de leur enfant et le droit des sages-femmes à pouvoir exercer leur métier dans de bonnes conditions (en particulier sans qu’on exige d’elles/eux une assurance impossible à payer).

TRACT SIMPLE Nice

 

 

5) Et enfin, sur le site http://grandissons.org, pendant la semaine dédiée, vous pourrez lire plusieurs témoignages autour de l’accouchement et d’autres articles sur le thème.

 

On vous attend nombreuses et nombreux à nos rendez-vous de la SMAR !

Diffusez-largement autour de vous !

Documentaire « Si j’aurais su… je serais né en Suède ! »

Par Marie

Marion Cuerq, une jeune femme de 21 ans vivant à Stockholm nous livre son premier documentaire, intitulé « Si j’aurais su… je serais né en Suède ! »
Le clin d’œil à la guerre des boutons comme le ton du film nous mettent tout de suite dans l’ambiance : cette œuvre-là est un plaidoyer en faveur des enfants, en faveur de l’humain, même.

1510939_10203152306397543_662186109_n

(cliquez sur l’image pour visionner le film sur le site de l’OVEO)

1ère partie : Au pays des enfants respectés, considérés
2ème partie : Jouer pour grandir
3ème partie : La responsabilité de toute une société

La bande annonce :

Dans la première partie, l’auteure nous présente la manière dont les enfants suédois sont traités, et en particulier depuis le passage de la loi anti punitions corporelles, votée en 1979. A l’époque, il y avait 60% d’opinion défavorable. Aujourd’hui pourtant, plus personne ne conteste cette loi… Les suédois ont bien compris que les enfants sont les citoyens de demain.
La violence n’est jamais une affaire privée : on demande à des parents si cette loi leur paraît être une intrusion de l’état dans leur sphère privée. Leur réponse : « Il est de la responsabilité de la société de protéger les plus faibles ».

Où en est-on en France ? En France chaque année, 700 enfants meurent des suites de maltraitance… Les claques et les fessées, les châtiments corporels, ne sont pas expressément interdits aux parents, comme ils le sont déjà dans une trentaine de pays.
Illustration_18

A lire sur le site de l’Observatoire de la Violence Educative Ordinaire (OVEO) : Vers une loi d’interdiction en France…

En 2009, le conseil de l’Europe lance une grande campagne d’information : « Construire une Europe avec et pour les enfants »

SaatchiFra3 SaatchiFra4 SaatchiFra1

Le pédopsychiatre Lars H. Gustafsson (auteur de « Grandir et non pas obéir ») intervient dans le documentaire : « Les enfants sont bien plus intelligents que nous le croyons ». Il cite Khalil Gibran (dans « le prophète » 1923) :

Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Les passants interrogés sont tout aussi philosophes : « La violence engendre la violence », « Il s’agit d’une inaptitude de l’adulte à atteindre son enfant autrement que par la violence »…

Dans la deuxième partie de son film, l’auteure est allée visiter une pré-école, structure qui accueille les enfants de 1 à 6 ans. Là-bas, le jeu est une méthode d’apprentissage à part entière ! Les enfants sont une grande partie du temps à l’extérieur, quel que soit le temps, et selon la maxime suédoise qui dit : « Il n’y a pas de mauvais temps, seulement de mauvais vêtements ».
Eva, La directrice, nous dit : « Chaque enfant est unique. Et à chaque rencontre, l’enfant doit ressentir que l’adulte est là pour lui et le voit lui. C’est en étant vu individuellement, en tant que personne, que l’on a alors un bon socle pour pouvoir se développer.»
Une des pédagogues, à qui l’on demande de décrire la structure en trois mots : elle cite joie, développement et amusement. « Avec de la joie, on peut aller très loin ! »

IMG_6130m

Pour conclure, dans la dernière partie, Marion Cuerq tente une analyse des raisons de cette « révolution suédoise ».

Tout d’abord, il y a de nombreuses « crèches ouvertes » gratuites avant la pré-école où l’enfant est accueilli avec ses parents (ce type de structures existe aussi en France). Cela permet aux enfants de se sociabiliser, de faire des activités de groupe et aux parents de rencontrer d’autres parents.
Ensuite, le congé parental suédois est très généreux : 480 jours utilisables jusqu’aux 8 ans de l’enfant ! 86% des papas suédois utilisent une partie de ce congé. Et ce congé est très bien payé…
Et enfin, dans la ville, tout est adapté pour la vie avec des enfants (accès poussettes, terrains de jeux, etc).
« Une société qui va bien est une société qui prend ses enfants au sérieux ! »

 

Pour résumer, ce film fait beaucoup de bien !

 

[Edit : Nous faisons partie des associations signataires de l’appel pour l’interdiction des punitions corporelles de l’OVEO]

Article désormais traduit en italien, merci Michela !

https://resilienzainesilio.wordpress.com/2015/04/20/documentario-se-avessi-saputo-sarei-nato-in-svezia/

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.